En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

                                          

Dès que l’on se marie nous sommes tous impatients
De ce premier bébé qui agrémentera
Nos plus belles journées. Muni d’une caméra
Chacun filme ses pas et ses gestes inconscients.


Lorsqu’arrive le second, le charme est différend,
Mais l’amour est égal, et tout le monde s’efforce
Dans le sein du foyer, de mettre toute sa force
Et son coeur pour capter le sourire qu’il nous rend.


Le troisième nous échoit souvent à l’improviste,
Mais toujours bienvenu il comble la famille
Faisant la grande joie de ses aînées les filles.
L’argent devenant rare nous fait clore la liste.


Tout ce monde grandit augmentant nos tracas,
Veillant sur leurs études la moindre fausse note
Apporte ses angoisses, alors on asticote
Ce tout petit enfant  qui soudain est un cas.


Grandissant, à leur tour, les voici qui s’éloignent
Du logis familial pour fonder leur foyer,
Et au fond de nos yeux des larmes viennent se noyer,
Craignant que nos pensées jamais plus ne se joignent.


Mais très vite eux aussi nous amènent en cadeau
De beaux petits-enfants que l’on ne voit grandir
Qu’en de rares occasions, aussi de s’agrandir
Cette belle descendance n’est jamais un fardeau.

 

Novembre 2012

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..