En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

Citation :

La vie n'est qu'un long fleuve de misère qui amène à la mort

enfant chat

Bienvenue Amis Poètes, Amis des Mots et de la Littérature.
Je vous propose une  grande sélection de poèmes 
placés dans différentes catégories(Citations, poèmes d'amitié, poèmes d'amour etc ...)
Écrit par de nombreux poètes  ... 
Ces merveilleux poèmes que vous écrivez  et pouvez lire en parcourant ce site .
Grâce à vous et à vos écrits ce site  de partage de poèmes vit et prend de l'ampleur  
au fil des années .
Je vous souhaite une agréable visite  et vous remercie de l'envoi de vos ouvrages littéraires.
Amicalement,
       Isidore  

  

Derniers poèmes mis en ligne :

Corde "Hyper" sensible

Corde "hyper" sensible  Il est celui qui sait si bien me jouer  Me deviner sans même parler  Il joue sur un air passionné  Les notes de mes pensées  Il est celui qui captive mon attention Qu...

Horizons funèbres

un nouveau jour naissant  le dos tu courbes lentement  Sur tes épaules pèse le temps  comme un joug tu le ressens  Mais tu souris plein de joie  tu restes maître le roi Tu bondis danse plein d...

La mer -

L'air frais de la mer,  Dans son gout amer. Imaginant l'inconnu à travers le ciel,  Peignant mes hypothèses à l'aquarelle. Encerclé de personne lunatique, Me rendant malgré moi amnésique. Se s...

Voir d'autre nouveau poèmes

 

Poèmes au hasard :

papi

à l'aube de mes vingt et un ans j'ai reçu un sombre cadeau envoyé la par les allemands c'était la lettre du STO ce matin la, pour être honnête je ne sais même plus qui je suis tout ce chamboule dans ma tête que dois-je faire pour rester en vie   cette foutu guerre qui ne finit pas la faim qui gagne nos maisons et ce matin la je reçois l'ordre de trahir ma nation   j'ai décidé en toute conscience de tourner le dos aux allemands pour entrer dans la résistance ne pleure pas, soit forte maman je te promets on s'reverra je promet de n'pas t'oublier aurevoir maman, aurevoir papa et je m'en vais le coeur serré   cette foutu guerre qui n'finit pas le temps qui semble s'être arrêté depuis ce triste matin la ce jour qui reste dans mes pensées   depuis deux semaines dans la forêt je me suis creusé un abris un petit trou assez discret et ignoré des troupes ennemis c'est pas le luxe ni le confort c'est juste de quoi rester en vie quelques graines pour nourrir un corps qui s'affaiblit petit à p'tit   cette foutu guerre qui n'fini pas et voila mon premier hiver assis par terre bon dieu j'ai froid je pense à mon père et ma mère   j'ai retrouvé hier au soir deux bons amis de mon village on a parlé jusqu'à très tard surement trop tard vu le carnage une patrouille nous a surpris j'ai le temps d'sauter au fossé j'entends trois, quatre coups de fusil mes deux amis y sont restés   cette foutu guerre qui n'finit pas les allemands qui passe tous les jours je prie pour qu'il ne me voit pas et qu'aujourd'hui ne soit pas mon tour   à attendre sans le savoir un certain huit mai quarante cinq à attendre sans trop d'espoir l'arrivé des américains toujours est-il que ce matin la forêt semble si paisible j'entends juste dans le lointain un bourdonnement à peine audible   cette foutu guerre qui n'finit pas arriverait-elle sur sa fin après avoir vécu cela serai-je encore un être humain    ...

Choix

Ai-je fais le bon choixEn me séparant de toi ?Ai-je perdu la raisonEn repoussant ta passion ? La vie m'as fait te rencontrerCupidon t'a lancé cette flèche empoisonnéePourquoi ne m'as t'elle pas transpercée ? Comment ai-je pu refuser ce cadeauEn y croyant pas de nouveau ?Suis-je complètement fouEn effaçant ce qu'il y avait de nous ? On a pas réussi à rallumer ce feu en moiEt ce, à ton plus grand désarroi.Tu pense que tout peux changer,Mais le bois est bien trop mouillé. A quoi continuer à s'acharner,Si ce n'est de te faire espérer.Cette flamme ne se ravivera peut-être pas,Tu te lasseras d'avoir foi en moi.

Plus de poèmes au hasard

 

white_user.png

Qui est en ligne

Nous avons 47 invités et un membre en ligne

 Venez me rejoindre sur ma page Facebook 

et suivre les  derniers poèmes mis en ligne.

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Merci de faire une petite contribution. Cet argent sera utilisé pour faire vivre le site et son développement.

Cliquez pour fermer cette fenêtre !