En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Elle prenait son bain, et l’image de son corps nu dans l’eau chaude était magnifique,

seule sa tête et son bras dépassaient de l’eau.

Sa peau blanche ,couleur de la porcelaine,

se mariait à la perfection avec l’émail de la baignoire.

Elle était immobile, ses yeux étaient clos.

Son visage était serein,

ses belles boucles brunes s’étalaient autour de sa tête en une auréole soyeuse.

Ses lèvres roses étaient entrouvertes comme si elle attendait,

endormie là, le baiser de son prince.

Les rayons de soleil filtraient à travers la brume de chaleur.

Ils éclairaient le rose du bout de ses seins.

Le bout de ses seins qui perçaient seuls,

tel des bourgeons de fleurs, la surface de l’eau.

La fenêtre, ouverte en espagnolette,

laissait entendre le chant des oiseaux.

Un merle, quelques moineaux, un pic-vert au loin. Douce mélopée rythmée.

Le bain était rempli.

Pourtant le robinet continuait inlassablement à cracher un débit d’eau douce et chaude.

L’eau s’écoulait du trop plein, dans un bruit de succion. 

Son bras nu, pendait nonchalamment du bain,

sa main était suspendue à quelques centimètres du tapis de bain,

tout près de l’effleurer, dans une caresse pleine de promesse.

De son poignet, trois goutes de sang, surement les dernières,

tombèrent sur le carrelage.

Elle gisait là, tel Marat, son bain comme dernière demeure.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..