Esmeralda

Il était gros,
si gros,
que quand il était nu
et qu'il s'assoyait,
Il ne le voyais plus !

Quoi donc ?
Mais son tuyau, bon Dieu,
les replis faisaient des vagues,
dignes d'une mer, grosse,
comme il est ici dû.

Et n'allez pas penser que je me moque,
ah non, ça n'est pas chrétien,
Je me vois juste, "quand je suis nu",
et je me dit que peut-être,
bientôt, je ne le verrai plus... ;-)

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal