Esmeralda

On peignait sur toile, papier, carton,
on sculptait tout squ'on trouvait,
tant d'ailes pour nos rêves.
D'airs aussi
car la musique n'était pas en reste.

Et puis.
Ces gens sont venus.
Et de nos rêves,
ils ont fait des délits.
Ceci n'était pas correct,
les couleurs n'allaient pas,
ceux-là était dégénérés,
trop contraire à la morale...

Et bien "foutre",
brûleurs de livres ou de tableaux,
dynamiteurs de bouddhas,
destructeurs de sculptures,
déporteurs de mondes.

J'attends d'aller taguer vos tombes.{jcomments on}

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal