En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Voici que froidure perd son manteau

Elle est partie chercher à l'horizon

Le soleil qui sort de son lit polisson

Il nargue les squelettes noircis  de son haut

Sort de la terre une  petite tête

Sa vierge couleur époussète la rosée

Regarde intriguée ce monde ignoré

Elle se lève sur sa tige pour être de la fête

C'est jour de défilé les arbres parades

De leur chemises feuillues  font la cour

Aux roitelets qui se frottent d'amour

En leurs plumes pour siffler  sérénade

La petite rivière a repris sa chanson

Entre le silence  des gentillettes  fleurs

Serpentent brillants d'argent  de sa demeure

Qui scintillent au soleil de nouvelle saison

Je me penche sur l'herbe ventrue

Déjà  l'amour est venu semer ses pas

Là un petit mot oublié sur ce tas gras

Où fourmis charrient à l' ailleurs leur verrue

Dans les mignonettes  rues  se sont levées

Par les fenêtres qui respirent l'air frais

Les musiques  d'hier qui  sortent  des argentier

D'où  poussières s'extirpent d'un hiver qui les a tissées

Au bout de la rue scintillante de bonheur

Une jeune amourette a tombé sa douillette

Elle dévoile la nacre pure d'une chair coquette

Que désirs  volent comme des loups bâfreurs

Des sols éclos le bon d'une douce chaleur

Qui alimente le moral de tous ceux malmenés

Par l'hiver qui vous gèle toutes vos pensées

Mais renaissent comme nouveau né en pleurs

qu'on accouche pour apprendre vie nouvelle

 

ŦC

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..