baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Mon sang s'extravase vers l'extra-muros.

Ma chair des néons de la ville se brosse.

Pastoral je veux être ou homme de bivouac.

Jouir avec mon cœur son boum a tac.

Vie en ville n'est qu'un train qui roule.

Nous, à nos places collées, dédaignons la foule.

A chacun ses problèmes emportés sur sa carcasse.

Chacun se défend seul du flagellateur de notre race.

 

Las de tourner des norias sous des œillères.

On supplie les naïades de dévier les rivières ! .

Pour éclairer nos chemins mis en fardeau.

On rêve de voler de ce soleil loin un flambeau ! .

 

Vivre le bien, et que le bien moire tout autour.

Souhait de tout personne avec du cœur.

Sûrement la vie devint de plus en plus difficile.

Reste-il encore des chemins paisibles ?

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok