Esmeralda

Maxim

 

Ton prénom énonce une régle de conduite

Je tends à l’oublier à chaque fois que tu m’invites

Ce n’est pas ta main mais tes yeux qui me dictent

De caresser ton corps ; et ton visage qui m’incite

A fermer les yeux quand, de désir je lévite

 

Je pensais avoir consommé ma ration de bonheur

Condamnée à grignotter des histoires sans saveurs

J’ai découvert que la caution des frissons porte ton nom

Tu m’offres l’irréaliste promesse d’un amour long

 

Je veux me laisser aller avec toi

Dériver sur les longueurs d’onde de ta voix

Et si un jour j’échoue face au silence

Fais moi croire que j’étais ta plus belle romance

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal