Esmeralda

Le médecin n'a pas le droit de pleurer
Il doit sourire et contenir la douleur
C'est à lui de montrer l'exemple et de réconforter
Parce que tout le monde s'écroule si le médecin pleure

Son devoir est de mettre de côté son cœur
L'enfermer profondément à coup de formules de politesses

Aucune émotion ne doit transparaître à part compassion et bonheur
Chaque jour il annonce des nouvelles tristes ou heureuses à des gens que le destin blessent

C'est devenu presque une habitude de sortir le fameux désolé il est mort
Il est devenu aussi familier que le bien connu son état est stable tout va bien
Ainsi chaque jour il rentre du travail sans aucun remords
Mais au final au fond de lui il ne ressent plus rien

Plus capable d'aimer, d'être triste ou d'être ému
Son humeur est constamment d'un gris uniforme
Son job a entaché sa personnalité et il ne s'aime plus
Le voilà devenu un robot froid et cynique au cœur morne

Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
Poète-Masqué
Dernière modification le 29.07.2021 21:59 par Poète-Masqué
J'aurais l'intuition que cette posture professionnelle en toutes circonstances peut être aussi une preuve d'humanisme...

Le médecin qui a le devoir de ne pas pleurer
voit des larmes tomber tous les jours.

En tout cas, merci pour le partage.
Cool de te voir " t'attaquer " à autant de sujets par l'écriture.

0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal