Esmeralda

La vie

 

Lorsque nous ouvrons les yeux pour la première fois,

Elle nous sourit, elle est là, devant nous,

Par des sourires, des pleurs, elle est là, ma foi,

 Aussi belle soit elle, nous nous mettons à genoux.

 

 

Nous arrivons dans un endroit que nous ne connaissons pas,

Ces gens qui sont autour de moi, mais qui sont-ils je ne les connais pas,

Une forme de mystère s’éveille en moi,

Que dois-je faire, pourquoi suis-je là ?

 

 

Et puis le temps passe,

 Il passe comme un ruisseau inarrêtable,

Il nous coule des doigts, mais comment dompter,

 Cette bête inqualifiable, qui ne fait que passer.

 

Cette bête peut-être dure, s’agit-il d’épreuves ?

Nous n’avons pas le choix, nous devons faire nos preuves,

 Et puis vient le moment où tout doit s’arrêter,

 Elle nous ferme les portes de notre heureux passé.

 

 

Voilà ce qu’est la vie, aussi rapide soit-elle,

Profitons aujourd’hui de nos journées les plus belles.

 

Merci de laisser un commentaire !

Gravatar
VM
J'adore!!
0

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal