Esmeralda

Déposés, au gré du vent, des flocons ouateux,
Tombent allègrement en un concert silencieux,
Tapissant inexorablement arbres et toitures,
D'un renouveau, d'un manteau blanc pur.

Pressés, légers, tombent en une danse,
Les flocons en défilé suivent la cadence,
Dans le silence d'une scène hivernale,
S'animent en un spectacle théâtral.


Blanchies, les terres encore endormies,
Les accueillent en leurs sols endoloris,
Gelées elles s'éveillent sous un blanc tapis,
Lourdes du manteau déposé sans parcimonie.

Et perçant du ciel, un rayon de soleil,
Vient sublimer leur voyage ultime,
Reflétant de luminosité mise en sommeil,
Me laisse témoin de ce partage intime.

Lesmotsbleus le 26/02/2018.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal

EB Sticky Cookie Notice

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure expérience. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez leur utilisation.