baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Comme elle avance, cruelle et linéaire
En millions la critiquait, en milliards l'ignorent
De toutes ces voix qui la questionnent, une symphonie hystérique
L'écho de la mienne bifurque, au chemin vers l'aurore

De la graine à la racine, des ténèbres à la lumière
La cruauté de la belle, était aussi mienne qu'universelle
Innée mais innocente, d'une fantomatique mauvaise foi
Fanée et consciente, et solitaire en mille mois.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok