baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)




Malgré les foules massées au stade
Le foot je n’ai jamais aimé.
Cela vous semble une boutade,
Malgré les foules massées au stade


Vous condamnez mon incartade,
Et j’en deviens le mal-aimé.
Malgré les foules massées au stade
Le foot je n’ai jamais aimé.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok