Esmeralda

Il en fut un temps où tout t'allant et tâtant

De l'aventure en voguant cap sur le Cap Vert

Nous arrivâmes du Nord en souliers de pastis

A faire' chavirer les Tony's si attachants

Qu'on se fait des amis comme l'on devient frères

Et la morna plaintive' du douloureux anis

Car au matin troublant du départ d'île en île

On se retrouve hasard dans un drôle' d'aluguar

Accompagnant Beto à Cha das Caldeiras

1994...26 ans pile

Et ce volcan vivant dominant tel un phare

De si douces personnes, putain ils ont la classe !

Puis on boit du grogue et cha du diable en personne

Et l'on devient si fou que funana résonne

C'est ziva la kechné dans un language S'prito

Dans les plus bas quartiers de la belle Mindelo

Alors tout doucement vers Nos Caminhada

Qui se rejoignent tous chez la grande Césaria

Oui depuis et toujours j'ai des frissons, des larmes

Dès que j'entend chanter la va-nu-pieds de charme

Dans mon cœur elles sont les plus belles îles du monde

Quand le confinement dû à la bête immonde

M'invite à reçevoir mes souvenirs de sable

De rire et d'amitié, Cachupa sur la table.

26 mars 2020

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal