baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Ib...

Ib était belle, jeune, elle était une femme.
Ib rêvait de soleil et d'hommes, elle était sage.
Elle écrivait ses peines, elle écrivait ses drames.
Mais pas un ne lisait la moindre de ses pages.

Ib, au matin chantait et cueillait le coton.
Ib avait les cheveux imprégnés de lavande.
Elle étouffait son coeur sous sa peau de charbon,
Ses yeux riaient, pourtant, sa peine était si grande.

Ib avait un garçon. Pour elle, il était tout.
Ib aimait son bébé si fort qu'elle en souffrait.
Ib, tous les jours, s'offrait, pour son enfant, aux coups
De l'homme qui sans foute, un beau jour la tuerait.

Ib jamais ne criait, pas même quand le fouet
Claquait son dos si chaud, brûlé par les supplices.
Ib était si tranquille, elle était préférée
Des hommes qui n'aiment seulement que ses cuisses.

Ib, une nuit, crevait, effondrée dans sa cage,
Pleurant son chérubin qu'on avait enlevé.
Elle pleurait si fort, maudissant l'esclavage,
Qui bien avant ce soir, l'avait déjà tuée.

- Ezehkiel.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok