Je n'ai que pour intelocuteur,
Mes aspirations et mes envies d'ailleurs,
Seul en mon sort et dans le froid,

Plus de joie, ni d'allègresse,
L'astre brillant laisse place à la brume épaisse,
Et dans cette détresse,

Je ne puis me réchauffer,
Qu'avec pour seul fortune le bois de mes pensées,
Or, et au regard de cet Automne glacé,

Je n'ai que pour unique chaleur,
l'âtre de mes instants passées...

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal