1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Les sensations nous rongent

Les images que nous percevons

Sont de futures lames balancées dans notre chaire

Ce sont de futures flots insaisissable, infinis 

Qui nous ravagent,qui nous poli.

Comme cette bouteille restée bien trop longtemps sous l'eau

 Nous devenons simples et usagés 

Tel un bourreau que nous subisson depuis le premier regard

Nous finissons par l'aimer et on dit tel des enfants lobotomisés ; Je ne regrette RIEN ! 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..