Ô pour toi, dame coquine, nymphe de l'été        

                               Puisse cette vie sur terre demeurer estivale 

                               Et tes grasses suggestions charnelles éternelles

                               Ô pour nous, lorgneurs cachés de chaire lascive 

                               Puisse ton déhanché innocent rester sensuel 

                               Et ton envie de nous charmer immortelle 

                               Ô pour eux, prêcheurs et coincés du caleçon 

                               Ignore les paroles cachant solitude et mous saucissons 

                               Et continues de plaire et de séduire à profusion

                               Ô pour elles, vieilles éreintées et jeunettes mal baisées             

                               Persiste à ignorer les regards et ragots envieux 

                               Et de leur opposer cuisses bronzées sous des jupes fendues 

                               

                                       Isolobo8

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal