baniere vos poemes

5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

 

Toi mon Île, mon Mont Athos,
Immobile du haut des Causses,
Tu domines la plaine des hommes,
Terre brûlées et ensanglantées,

Babylone et Sodome,
Balafrées, pillées et violées.

Qui de toi connaît mieux que moi
Ton monde d'harmonies,
Lumineux de chaleur,
De lumières et de fleurs,
De couleurs et de vie.

D'où tu chantes ce poème,
Gloire à une vie que j'aime;
Rythmes sans temps,
Temps hors du temps,
Havre de paix
Et d
e bonheur douillet,
Tu respires la liberté,
Et la joie retrouvée.

Là-haut, loin du chaos,
Des bruits et des désordres sociaux,
Des guerres et des contrats déloyaux,
A mon monde le joyau,
Tu es le rêve où l'âme s'habille,
Le paradis où l'âme pétille.
Tu es mon île
, mon insoumise,
Ma Sibylle, ma terre promise.

J'avais cru pouvoir redescendre
Dans la plaine démoniaque,
Fouler ses sables dorés,
Et, à la ligne de ressac
Du fin rivage de sa plage rosée,
Tremper mon corps insomniaque
Dans ses eaux réchauffées
Par le soleil d'été.

Mais c'était oublier Achille
Et ses blessures indélébiles
Qui, place de la comédie,
Dans la ville en contrebas,
Suintent au combat
Quand résonne dans l'arène

Le chant fatal des Sirènes...
Loin du paradis !

 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok