Esmeralda

C'est octobre qui verra mon premier printemps,
Quatrième de la fraterie, petite fille bouclée,
Aux yeux noirs curieux au monde l'entourant,
Devenue pupille de la nation enfance bousculée.


Si l'adolescence s'est formée en conflits,
Avec lui, l'été apportera le soleil de ma vie,
Sacrement du mariage que deux êtres unit,
Epouse comblée qui sur ses enfants est attendrie.


L' automne est à présent à ma porte,
Heureuse saison de ce que nous avons semé,
Le temps sur moi doucement l'emporte,
Cheveux grisonnants et yeux cernés.



Quand l'hiver viendra user mon ossature,
Au coin du feu, frileuse, je conterai mes souvenirs,
Pourront alors se fermer les tentures,
Et mes yeux noirs pourront s'endormir.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal