Esmeralda

Dans un soir d'automne, d'une beauté mystique

Aux feuillages jaunes et aux pluies fracassantes

Des corbeaux volent sur des mers très antiques

Aux courants assassins, aux trombes écrasantes

 

Et montrant leur ailes aux plumages gracieux

Braillent leur cris, les cris des soirées bleues funèbres

Ô seigneur faîtes-les s'abattre des grands cieux

Ces millions d'oiseaux qui descendent des ténèbres

 

Merveilleuse armée folle aux cris durs et sévères

Descendez, semez-vous sur nos grandes prairies

Les ruisseaux se sont tus où l'herbe défleurie

 

Et sur les sentiers rocheux aux cents calvaires

Soyez donc les hurleurs de ces horribles soirs

Ô nos chers funèbres oiseaux divins et noirs !

 

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal