Esmeralda

Tes beaux cheveux frisés s’étalaient pleins de vies,

Ta tête reposait sur les oreillers blonds,

Ta bouche ronde et rose encor pleine d’envies,

De feux charnels et purs aux noyaux vagabonds,

Allait vers moi transi, chaude et délicieuse,

Et tes seins aux tétons qui pointaient de plaisirs

Où ma tête amoureuse respirait silencieuse

L’odeur et la beauté de tes lascifs désirs.

Tes petits pieds tout blanc aux formes angéliques,

Se chauffaient lentement de mes gestes d’amant.

Tes délicates mains aux élans érotiques,

Montaient poussivement vers mon instinct aimant.

Et dans la passion nos deux âmes ardentes

S’entremêlaient dans un combat vil et glamour,

Nos cœurs répondaient à nos pulsions bouillantes

Et nos chairs s’abouchaient dans le bruit de l’amour ! 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal