Esmeralda

 

Enfants de nerfs, pied à terre hésitant

enfants de nerfs, enfants colère

de l'air du temps.

Enfants de nerfs, un coeur boitant

Enfants de nerfs, enfants lumière

de l'air du vent.

...ce soir le jour viendrait que ça explose, que le monde se sauve la vie, le jour viendrait que ça ferme les poings, en attendant l'aurore le pied-de-nez à Thanatos pour les morts-vivants de ces contrées, plus aucun arbre ne serait abattu, les sans-papiers jetteraient l'encre où bon leur semblerait, passeports consumés sur les rivages, le jour viendrait que tombe la nuit sur les cités désunies qu'un seul quartier rassemblerait à nouveau...

...le jour viendrait ça explose, explose la logique apparente de ce système qui chute...

...le jour viendrait que ça explose, une explosion d'initiatives, un truc d'abord hasardeux, et puis des actions de plus en plus ordonnées, ce soir le jour viendrait, la nuit serait propice à tout ça, au changement, que ça sorte, que ça explose, que ça chamboule, que ça s'améliore...

On allumerait des feux aux quatre coins des villes, et le drapeau français changerait de forme et de couleurs toutes les douze secondes. La nuit serait bien chaude, juste à point ; le nouvel an passerait inaperçu ; le bug de la finance tomberait raide mort devant la silhouette d'une petite fille devenue sphynge. On diminuerait l'éclairage nocturne, place aux étoiles. On n'aurait pas peur de réquisitionner les maisons et les appartements vides pour ces familles de l'exil.

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal