Le confinement, une chose inedite,

mais oh combien mon âme souffre...

Gentils oiseaux, venez à ma fenêtre, mon coeur ému s'epanche à ta vue,

Les fleurs éclosent, le verset vert des prairies ne craint rient plus les antrans, présages heureux, croyons nous le vraiment ?

Sème tes fleurs comme moi je crois en la vie.

Où es-tu toi ?

Notre prédestiné, dit nous où va notre vie ?

En ces temps hargneux, mène moi en des lieux de délices...

 Jolis oiseaux, célébrons le printemps, présage heureux...

Mais non, tout cela est un leurre affreux, le confinement...

une épreuve, la vie est une épreuve et tout peut toujours recommencer...

Non, jamais mon âme ne pourra s'y contraindre...

Parfois, viens le découragement, mais jamais les luttes, le ciel lourd, ne viendront à bout de mes doutes...

Nous sommmes au milieau de l'épreuve, nos larmes coulent, les douleurs pleuvent, mais nous sommes des humains d'une force incroyable qui ont foi en la vie, sème les fleurs, le lit de ton avenir...

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal