Esmeralda

Dans la grande chambre

Aux odeurs de l'ambre

Pendant que la cloche sonne minuit

Valentin qui guette,

Lève sa baguette,

Tel les animaux en rut dans la nuit,

Va calme et tranquille

Ainsi qu'une fille,

Alléger son coeur en proie à l'ennui ;

Voilà encore un épisode

Contenant grand vice et belle ode,

Qui est pour sûr très peu banal

Et qui restera dans l'anal.

Va, pour assouvir

Son plus grand désir,

Plonger dans la fente de l'innocence,

Au son de l'éclair,

Au son de la mer,

Son coeur qui danse l'obscène romance,

Au si doux frou-frou

Va au fond du trou

Introduire avec douceur sa semence.

Voilà encore un épisode

Contenant grand vice et belle ode,

Qui est pour sûr très peu banal

Et qui restera dans l'anal.

Ah, l'adolescence,

Grande expérience,

De tous les sens et les émotions,

Et l'amour s'épanche

Sur ses fesse blanches

Aux moiteurs et aux émanations

De son âme belle

Où l'ardeur rebelle

Sent sourdre le jet de dévotion.

Voilà encore un épisode

Contenant grand vice et belle ode,

Qui est pour sûr très peu banal

Et qui restera dans l'anal.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal

EB Sticky Cookie Notice

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure expérience. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez leur utilisation.