Esmeralda

Sur le chemin que j'arpente,
Un chaton croise ma route,
Ce caton croise mes doutes,
Avec soin il m'oriente.

Comment te remercier ?
Dis-je en essuyant mes larmes,
Baisse moi avant tes armes,
Commenta le besacier.

Une incompréhension,
Car aucune arme je porte,
Sans âme, je l'insupporte,
Sa montée en pression.

Ton coeur il faut libérer,
Enfin pouvoir ressentir,
Afin de ne plus mentir,
Ton âme peut respirer.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal