Esmeralda

Tous droits réservés par Chassaigne Agnès

Une force humaine

Un enfant est le prolongement de soi

Il nous renvoi l’image de l’enfant d’autrefois.

Celui qui sommeille en toi se rappel quand tu le vois

Comme il est bon de ne pas oublier ce petit homme plein de joie, 

Celui qui rêvait si souvent avant,

Celui qui aspirait à tant, tout en restant innocent du monde des grands.

 Quand je regarde mes enfants je me dis que la vie est jolie, 

Je suis chanceuse d’avoir pu donner la vie

Grâce à eux, mon cœur est rempli de milles merveilles,

Avec leurs petits corps ils me transportent des millions de trésors

Ils ont une grande vivacité, beaucoup de gaité, ils sont tellement vrais, leur amour est inégalé.

Tous les jours, je m’éveille, j’aspire à voir le soleil dans le ciel,

Je souris en souhaitant que jamais rien ne m’arrache ces plus belles perles couleur vermeilles.

A chaque fois qu’ils me prennent dans leur petits bras,

Je ressens le bonheur au plus profond de mon cœur.

Agnès.1.10.20

 

 

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal