Un mois que je me voies

Dans un bassin que je ne connais point

Plongée dans un nouveau bocal

 Qui me semble un peu bancal 

        Tout y est different

L’air est plus pesant 

 sans y être moins rassurant 

La superficie elle est plus massive 

Mais ceux qui l’occupent sont jouissifs 

La nature est moins pure

L’environnent est plus rude 

La diversité végétale est

 restreinte sans qu’elle soit

 éteinte ou exemptée

 d’étreintes 

Quelque étranger s’y sent bien

Car ce n’est pas un vaurien 

Épié une fois mais pas mille fois

À pied parfois sans avoir la foi 

Le dimanche tout le monde est en manches 

pour honorer le requin 

Qui mange tous les ´ricains

 Même les puritains

Devrais-je mettre un e entre les deux consonnes? 

Peut-être cela sonnerait bien avec Yvonne

Non on ne parle pas de Narnia

Mais bien du mari de Melania. 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal