Amour

johan 1446548400 « Même si le vent ne l'emporte pas ! »

Une rose amoureuse d'un doux vent,

Se voit ignorée par cet air méprisant.

De chagrin, elle en pleure ses pétales,

Qui a son pied, pêlemêle, sur l'herbe, s'étalent.

Son parfum ne sera point porté ailleurs,

Et nulle personne ne s'en enchantera !

Son cœur ainsi dénudé sera sur l'heure

Vulnérable face, de la vie, aux pires aléas.

Pourtant ses malheurs ne sont pas trépas !

Une abeille viendra lui donner son amour,

En faisant de son cœur un douillé matelas

Où elle aimera puiser son bonheur chaque jour.

Mains potelées d'enfants ou celles fines de dames,

Ramasseront en une jolie corbeille ses bels pétales,

Afin que leurs senteurs, ainsi posées sur une table,

Par un courant d'air, embaume, d'une maison, l'âme.

Voyez donc belle fleur, il n'y a point seule manière,

D'offrir votre parfum et cœur, sans qu'amour se désole.

A quoi bon d'attendre le bon vouloir d'un vent fol,

Alors qu'un petit courant d'air et une jolie abeille

Vous fera, de toute personne, être aimée tout pareil.

Johan (JR.).

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal