baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Un souvenir de toi

 

Papa, j’aimerais que tu me vois

Etre devant toi pour te dire tout ça

Te prendre dans mes bras

Te dire au lieu d’écrire

Comme j’aurai aimé que tu sois

Que tu es pu au moins une fois me prendre contre toi

Connaître la douceur de tes mains, la force de ton âme

Que tu saches le bonheur, la douceur d’être aimé par un petit cœur

 Ce que représente comme saveur le fruit de ton âme sœur

Peut-être cela aurait pu remplir ton cœur d’assez de raisons, de passions

Pour continuer vers d’autres horizons

Peut-être aurais-tu pu trouver  d’autres projets

Avoir une vie plus épanouis si on t’avait dis

Si tu étais resté dans nos vies

Je ne pourrais jamais comprendre ce qui s’est passé, ce qui t’es arrivé

Pourquoi alors ce passé m’a rattrapé

Sans doute pour te retrouver, du moins savoir qui tu étais

Mais je n’ai de toi qu’une simple identité

Une photo oubliée

Une photo sur papier

Cela ne remplacera jamais ce qui m’a manqué

Il manque un grand bout de tout

Un grand bout de nous

De toi je n’ai qu’un ADN qui coule dans les veines

Une ressemblance qui laisse ta trace, que rien n’efface

Qui laisse un point d’honneur à ce bonheur qui avait envouté ton cœur 

Dont seule moi connais la vraie valeur

Mais qu’ai-je d’autre de toi, ça personne ne le saura

Maintenant que tu n’es plus là

J’ai mis un mouchoir sur tout ça

Le plus important pour moi et d’imaginer que tu veilles sur moi

Tu es présent au plus profond de moi

J’aime à penser que mes traits porte ton reflet

Depuis que je suis né

La vie m’a beaucoup donné

Sans doute la force et le pouvoir de te revoir comme dans un miroir

Le jour où je voudrais enfin savoir

Cette vérité m’a libéré de ce passé que je portai

Sans le savoir j’étais lié à ce secret qui me hantait

Maintenant que je sais

Je peux de nouveau m’envoler et quitter les traces du passé

J’écris, je lis, je m’épanouis

J’écoute le silence et je pense qu’il m’a tant de fois glacé

Je n’ai jamais autant eu envie d’exister, de créer, d’aimer et d’être aimé

De peindre et de dessiner

J’apprécie le temps que j’ai

De savourer la chance que j’ai d’être né et de vivre en bonne santé

Je remercie la vie de m’avoir donné la chance de me retrouver, de me pousser vers ma destinée

Tel un oiseau je me pose puis je décolle

Je m’en vais là où je veux aller, les ailes déployées

Je regarde autour de moi, la vie est belle, pleine de couleurs et de joies

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..