fbpx
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

elle commence à poindre,
je la vois,
pour un instant...

Et puis,
je passe le temps
et le temps passe...
Et pleins d'autres,
idées parasites.

Je bois une bière,
et puis deux,
ou trois, quatre,
et je ne sais pas.
Alors, plus rien ne vient...

jusqu'à ce que je te vois,
et tu es là, brûlante,
resplendissante,
sans visage,
"comme de juste"...

Alors je gratte
ou je peind,
ça dépend des heures
et du climat

"Tout ça" vous fait chier,
ou pas,
"fallait pas lire",

j'en ai deux ou trois...

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..