baniere vos poemes

Darkmode
1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (2 Votes)

Oui peut-être une fois, j'ai bien ouvert
Ma fenêtre au cadrage peint choux vert,
Pour me baigner dans la Vie et la Vie
M'a dédaignée d'une plaisanterie.

Rires mordants, raillerie de la foule.
Son dard ardent me meurtrit, je refoule
Mon cœur froissé. L'œil de sanglots tremblants,
Ventre angoissé, Vivre de faux-semblants !

Ainsi, la Vie cercle d'une auréole
Le front ravit de la beauté frivole.
Elle cède sa grâce aux lots du beau
Et obsède le laid d'un lourd fardeau.

La Vie clame Luxure et vanité !
Dit Chère Âme, seul dans l'éternité,
Dans un essor peux-tu tendre tes plumes
Aux reflets d'or et voler dans les brumes ?

Et vous laideurs, d'une volée ombreuse,
Battre d'ardeur la griffe membraneuse
De vos ailes, aux flancs noirs massacrés,
Vers un ciel de nuages nacrés ? ...

Oui peut-être une fois, j'ai bien ouvert
Tout mon être et mon cœur en a souffert ;
L'Âme flétrie je l'ai maudit la Vie.
Elle me sourit en m'attisant d'envie.



Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..