En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Manque,amour, tristesse et rage

 

Seul dans mon lit

Je regarde le vide de la nuit

De toi je me languit

Et ce manque est loin d 'être fini

 

Une journée le ciel nous a accordé

Dans mon cœur elle est éternité

Chaque seconde où ta peau j'ai goûté

En lettre de feu en moi est gravée

 

Ton regard brûlant

Tes cheveux battus par les éléments

Ta peau aussi douce que le vent

Sont de si délicieux tourments

 

Ce jour la un amour est né

Un amour peut-être non partagé

Mais j'ai envie de rêver

Qu'un jour tu dormiras à mes cotés

 

Quand ma main dans les tiennes tu prenais

Quand mes blessures tu embrassais

Quand nos lèvres se joignaient

Quand mes doigts ta peau caressaient

 

A ma place je me trouvais

Plus aucunes peur ne ressentais

L'amour, entier, m'emplissait

Et dans une douce torpeur me glissais

 

D'une histoire que je savais sans lendemain

J'ai créé un rêve, dont je suis devenu pantin

Tirant lui même les ficelles lui liants les mains

 

Un monde rêvé j'ai fabriqué

D'illusions me suis bercé

Et ce soir, le cœur noué

Mon château de cartes j'ai vu s'effondrer

 

Je regarde ces bouts de papier

Par la vérité balayés

Et étrangement suis soulagé

d'un mensonge qui avait trop duré

 

Sur Terre je suis redescendu

J'ai grandis, ôté le superflu

La vérité m'est apparue

Dans mes entrailles mises à nu

 

 

 

 

Par deux fois mon cœur j'ai écouté

Et par deux fois me suis trompé

Ceci est désormais terminé

Un moi plus dur est maintenant né

 

Les pieds sur Terre je vais garder

Arrêter de m’apitoyer

De mon sort me lamenter

Un enfant n'est plus, un homme est né

 

Dans la vie j'ai souvent rampé

En espérant, des miettes d'amour grappiller

Je me regarde, au sol agenouillé

Et ce triste spectacle me fait pitié

 

La tête je vais relever

Le genou de terre arracher

La vie en face vais regarder

Et les obstacles je vais brisés

 

Les coups ne me feront plus plier

Je saurai les encaisser

La douleur que j'ai tant exposée

je saurai, à l'avenir, la cacher

 

 

Je saurai quand me taire

Et saurai quand parler

Je saurai ne rien faire

Et aussi tout tenter

 

 

Je goûterai la vie

En dévorerai les fruits

Et quand j'aurai tout pris

Alors je serai parti....

 

 

Commentaires   

0 #1 tin jambon 11-06-2016 09:33
merci de me faire part de vos remarque et de ce que vous pensez de ces quelques vers
Citer

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..