baniere vos poemes


1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Ma rêveuse

 

Tu es rêveuse, et je rêve parfois aussi,

Cette nuit-là je voulus te croquer mon cœur

Et voilà que j’aperçus ma propre candeur,

Me marquer mot-à-mot avec merci

                      Tu es Babel si heureuse,

                      Ma Muse enjôleuse  

                      L’horloge s’épuise,

                      Et avec elle le cœur s’attise.

Fut-il jamais folie pareille,

À me voir pondre tels vers avant un sommeil ?

Comme pour ne pas m’ouvrir les veines avec,

Les anges se sont tus

L’encrier devint sec,

Devant nos corps abattus

Purge pour avoir réfléchi après-coup,

Nous attachions nos liens autour du cou.

 

                    

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2019 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok Je refuse