fbpx

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Il ya quinze jours on s'impatientait de la venue du printemps après de longues journées monotones et froides d'hiver et un intrus est arrivé avant lui, cet intrus qui a remis tout le monde sur la même lignée, la planète entière a les yeux rivé sur lui, qu'on soit riche ou pauvre, noir ou blanc, petit ou grand , tout le monde est hanté à longueur de journée à se demander quel sort lui sera réservé. 

Dès le réveil on a déjà les yeux emplis de tristesse lorsque l'on ouvre les nôtres alors que d'autres se ferment succombant à ce destructeur sans remords et sans relâches...

 

On lui trouve un nom , vous rendez vous compte on le nomme cet intrus, mais si on le nomme c'est pour ne jamais l'oublier, ne jamais oublier le mal de son passage au travers les pays, au travers les villes et villages, il nous a pris les gens que nous aimions , faisant sans états d'âmes des veufs (ves) et orphelins, nous confinant en nous empêchant de sortir , de voir nos proches, de s'embrasser ni même de se toucher, isolant les malades dans des chambres seuls à lutter pour vivre , sans famille pour les soutenir , empêchant même à se rendre au cimetière se recueillir ... 

Alors, aujourd'hui le printemps est là, et nous l'admirons de derrière nos fenêtres, les fleurs des champs fleurissent sans être admirées , les oiseaux chantent , les arbres bourgeonnent , c'est la saison des amours et pourtant, nous nous sentons si seuls , si désemparés face à ce drame dont nous ne connaissons pas l'issue , nous passons la journée avec une épée de Damoclès sur la tête , nous prions chaque jour que ce ne soit qu'un mauvais rêve , que ce malheur qui s'abat n'est pas réel et pourtant, la réalité nous rattrape vite lorsque nous écoutons les informations , chaque jour nous espérons un miracle, un vaccin magique mais tous les chercheurs du monde essayent de trouver sa faille et pour l'instant un seul médicament existe , un seul médicament : le confinement !  Avoir les mains propres et ne pas faire la bise  ... Quelle tristesse, quel malheur... C'était mon état d'âme du jour , triste face à cet intrus que je hais qui se surnomme Coronavirus ... Nous sommes en 2020 , nous sommes isolés de nos amis, de notre famille , de nos petits-enfants qui se demandent pourquoi ils n'ont plus école, ils n'ont plus leurs amis, leurs cousins, leur famille .... Cris de détresse ... Cris de tristesse ... Au printemps 2020 un intrus nous a détruis ...une question sur toutes les lèvres : combien de temps va t'il rester ? ... 

Tristesse du soir, tristesse du jour, tristesse...  

( Texte écrit par Isabelle Lacombe, si on partage on laisse mon nom, merci)

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2020 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..