baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Alors que le temps file devant mes yeux cernés;
Je m’aperçois que je n'entend plus les pendules du passé.
On m'a dit qu'a l'époque, des horloges brisaient et que je ne devais pas m'en rappeler.

Ils me parlent d'heures que je n'ai vécu que pour d'autres;
Le monde change et ça n'eût jamais été ma faute.

Simplet d'observateur inconscient, le temps glissait entre mes doigts,
Aussi précieux et futile qu'il soit.

Je vois les aiguilles valser à présent.
Signe de ma déchéance, Oh oui, car je n'ai su profiter du moment avant.

Commentaires   

0 #1 isidore Ladministrateur 28-12-2015 12:23
Oui le temps file trop vite ;-)
Merci pour ce partage,
Isidore
Citer

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok