baniere vos poemes


5 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 5.00 (1 Vote)

Ta peau noire, a pris couleur de ta terre,
Assis le cul dans la poussière,
Ton corps respire toute la misère,
De ton Afrique perdue à des années lumières.

A peine né que déjà vieux,
Pendu aux seins asséchés de ta mère,
Ressemblants à l'horizon de tes yeux,
Qui ne s'ouvrent que sur un sol désert.

La bouche ouverte sans aucun son,
Le ventre affamé et pourtant si rond,
Condamné d'avance de malnutrition,
Petit cul, laissé à l'abandon.

Les larmes versées sur ton mètre carré,
N'atteignent plus le coeur de l'humanité,
Petit cul, de terre oubliée,
Mal né, à la famine destiné.

Et quand on sait que l'homme,
Veut aller plus haut, a d'autres conquêtes,
Ne se veut plus qu'astronome,
Atteindre les étoiles est leur seule requête.

Fils d'Afrique, de terre du soleil,
Pourtant dans l'ombre d'un monde,
Qui sur toi reste en sommeil,
Petit cul, survivant à une hécatombe.

Je souhaiterais que de son sein,
Jaillisse du lait en abondance,
Autant une rivière changerait ton destin,
Et inonde ces chefs de leur indifférencence.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.


Copyright © 2006 / 2019 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Information légal                                                       sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site                                                Created by  Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok Je refuse