En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Le filet s’étire Emprisonnant le soir.

La nuit va aboutir Sur d’ultimes bonsoirs.

C’est l’heure ou les pensées,

Envahissent l’esprit.

Dans le jour, dispensées,

Quelque fois par mépris.

Un retour du passé

Qui déchire le temps.

Où l’on reste angoissé

Dans son être inquiétant.

On veut s’en évader,

Mais ne font qu’augmenter.

Elles vont gambader,

Nous désorienter.

On cherche le sommeil,

On se sent enfermé,

La nuit porte conseil,

On ne peut l’affirmer.

On rêve au lendemain,

Qui se trouve très loin,

Restant sur ce chemin,

Jusqu’au petit matin.

L’angoisse s’accentue,

On a peur dans le noir,

Tout comme une statue,

Figée, pour ne point voir.

Le corps plein de sueurs,

Attend avec espoir,

Les premières lueurs,

Dissipant l’étouffoir.

Mais l’aube arrive enfin,

En apaisant l’esprit,

Et cette nuit sans fin,

Tire sa draperie.

La lumière se fait,

Un rayon de soleil

Apporte son bienfait,

Dans un demi-sommeil.

 

Michel GRANIER

 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..