En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Un large manteau gris,

Enveloppe son corps,

Pauvre corps amaigri,

Plié dans son effort.

Sur sa canne, appuyée,

Elle traîne ses pas,

Rejoignant le Foyer,

Quelques mètres au de-là.

Elle n’a plus d’amis,

Que des Gens inconnus,

Qui se nomment Mamies, Papy, nouveaux venus.

Plus d’Enfants pour la voir,

Et parler du bon temps,

Dans la fraicheur du soir.

Tout est en contretemps.

Plus de gestes d’amour,

Apaisant la frayeur,

De ce compte à rebours

Au visage railleur.

Aucune tendresse,

Pour réchauffer son cœur,

Et dans sa détresse

La transporter ailleurs.

Les souvenirs anciens,

Encombrent ses pensées,

Le présent n’est plus sien,

Les jours sont effacés.

Une larme glisse,

Sur les rides creusées,

Offrant le calice,

De l’instant déphasé.

Elle ne sourit plus,

Et parle à demi mots,

Insoluble rébus,

Entrainant le chaos.

Elle sait que demain,

Ce jour sera pareil,

Qu’aux efforts surhumains, Il y a le chemin.

Le chemin lumineux,

L’envol au Paradis,

Ou les Vieux, dans l’adieu,

Bouclent la tragédie.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..