baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

J'ai pleuré mes belles années

Sous des draps inconnus

Où des mains étrangères et pressées

Jouaient à humilier mon corps nu.

J'étais le cinq à sept grisant.

Le fantasme innocent ou immoral

Celle que l'on cache honteusement

Pour préserver sa bonne morale.

Mon coeur a froid sur le trottoir.

Sous le réverbère scintille ma cigarette.

Messieurs venez oublier votre cafard.

Je suis fardée pour faire la fête.

Entre vos bras je serais soumise

Comme un animal effarouché.

Je suis la femme tentatrice.

La Marie-Madeleine de vos péchés.

J'ai usé mes sentiments

Tout au long des boulevards.

Je n'y rencontrais pas d'amants

Mais que de simples histoires

Où l'amour n'avait pas sa place.

On n'y fêtait pas la saint Valentin.

De chambres minables en palaces

J'ai vécu les mêmes lendemains.

Puis un jour tu es venu vers moi.

Tu as déchiré mon voile d'impure.

Dans tes yeux j'ai lavé mon âme.

Ton univers ne cachait pas de murs.

Alchimiste de notre bonheur.

Vengeant la laideur du passé.

Tu m'a entouré de douceur

Et j'ai découvert le verbe aimer.

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok