baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

 

Pour la belle, la très chère, la magnifique,

Que mes yeux ont osé effleurer un instant

Le temps d’un silence, le temps très maléfique

D’un coup d’œil magique, furtif et envoutant.

Pour la belle, la très chère, la magnifique !

Qui en un soupir a ouvert ma chair amère,

Et qui a poignardé et déchiré mon cœur,

Elle l’a bouffé en y laissant plein de vers,

Elle l’a torturé, cette catin de sœur,

Qui en un soupir a ouvert ma chair amère !

La beauté est une délicieuse horreur

Et celle de la femme et encor plus sublime,

Car elles savent la maniée avec terreur.

Quoique éblouissante, somptueuse et ultime,

La beauté est une délicieuse horreur !

 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok