En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

Epiquement l'ange annonciateur est apparu.
Par ses vibrations, de ton réveil il m'avertissait.
À mon tour un messager je dépêchais
pour t'assurer que j'étais à l'heure convenue.

Jamais une heure je n'ai autant vénérée,
au point que mon horloge circadienne elle a rythmée.
6h15, la fin des rêves peut-être,
mais surtout la promesse de petits bonheurs à naitre.
Évadés des bras de Morphée afin de nous retrouver,
à cet instant nos pensées convergeaient.

Dépression.

Brutalement l'ange annonciateur s'est tu
et dans un silence assourdissant s'est muré.
Les signaux de détresse j'ai multipliés
quand, de ton réveil, on ne m'avertit plus.

Jamais une heure je n'ai autant détestée.
Pourtant, à moi elle continuait de s'imposer.
6h15, tu n'es plus présent que dans mes songes ;
dans une réalité que tu hantes je plonge.
Évadé des bras de Morphée afin de te retrouver,
je restais éveillé pour la moindre nouvelle guetter.

Résignation.

Maintenant l'ange annonciateur entame sa mue.
L'instrument du souvenir il devient.
Je me prépare à ne pas l'entendre au matin.
Aucun messager n'est désormais attendu.

Jamais une heure je n'ai autant évitée,
car ton absence trop pesante se fait.
6h15, l'heure invisible devenue
depuis que l'espoir est sur le point d'être vaincu.
Dans les bras de Morphée je préfère rester
à défaut pour toi de m'accepter à tes côtés.

Dénégation.

Obstinément l'instrument du souvenir achève son œuvre :
de mon ange annonciateur je me languis.
Les gestes, les regards dont notre passé est empli,
ne peuvent signifier qu'un silence éphémère.

Jamais à une heure je n'ai autant cru.
Cette fois, c'est sûr, tu m'es revenu.
6h15, de suaves vibrations m'appellent.
Ton réveil elles célèbrent.
Un mauvais tour en réalité.
Une revanche à coup de mirages d'Elpis sur Morphée.

à retrouver ici : https://seit1986.wordpress.com

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..