Ici, le soleil et moi plongeons dans l’océan
Souffle coupé, je glisse sous une douce houle
Ne penser à rien, longuement j’expire, je coule
J’ouvre les yeux, n’y voit que l’azur, son néant

L’écume de mes sentiments glisse sur ta peau
Un doux murmure emplit l’air d’un parfum iodé
La pointe de tes pieds dans le sable mouillé
Le souffle du crépuscule te caresse le dos


La soie de ta robe corail ondule sur ton corps
Au large, je m’enfonce dans un silence d’or
Devant moi tu n’es plus là, vaste lointain

La marée de ton amour lentement se retire
D’ultimes rayons sur les vagues finissent de luire
L’orange disparait dans le bleu puis, plus rien

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal