Esmeralda

PROMENADE A LA VILETTE

 

Sur le trottoir

Boulevard de la Vilette

Plongée dans son désespoir

Végétait une violette.

 

Jeune, seule et frêle,

On lui marchait dessus,

Alors de façon accidentelle,

Vint un bossu.

 

Touché par la beauté

Que dégageait cette fleur,

Aussitôt il se décidait

A lui donner de ses heures.

 

Il s’en occupa telle une amourette

Et à peine quelques jours écoulés,

Il se retrouva, empli de fierté,

Avec des milliers de violettes.

 

Or elles étaient si nombreuses,

Que faute de s’être assoupi,

Avec malheur il perdit

De vue sa petite amoureuse.

 

Le pauvre bossu finit sa vie,

Cherchant sans cesse, boulevard de la Vilette,

Avec un espoir infini,

Sa tendre violette.

 

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal