En poursuivant votre navigation sur ce site,vous acceptez l'utilisation de Cookies qui nous permettent notamment de mesurer l'audience de notre site et de vous proposer des contenus,

services et publicités adaptés à vos centres d'intérêts. 

baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

POESIE

La poésie est un acte de partage

Fusion des mots et de l’esprit

Ecume de chaleur douce-amère

Démarche naturel d’un amour consensuel 

Le diseur en est l’humble concepteur

Le liseur en compose l’harmonie littérale

Il y mettra, en son temps un point final

Expression inhérente et  bucolique

Elégante tournure de pensée illustrée

Défouloir expiatoire du moi caverneux

Ou résonnent les brames omis en leur temps

Laissant s’accorder la litanie de diction

Style hasardeux d’élocution mélodieuse

Vieux grimoire du temps jadis

Magie des vers qui tintent les uns contre l’autre

Dans un ballet de pensée intemporel et ludique

Grave sur parchemin du liseur, un tempo particulier

Interprétation intime de la mélodie de mot à maux

Rythme les thèmes dans cette chorégraphie singulière

Laissant entend le timbre de son âme au aboie

Alchimie des sons que charrie un vent d’émoi

Attentif aux ritournelles qu’il  déchiffre

Le lecteur s’approprie les lettres découvertes

Cochant ces propres notes éphémères

Qu’il apprivoise sous une forme personnelle

 Elles prennent alors tout leur corps

Par-delà les caprices de l’imaginaire

Lui donnant irrésistiblement

Une aube couleur d’arc en ciel

L’interprète en découvre ses douces nuances

Onirique complainte de mot enchainer

la douleur qui demeure  dans son cœur

L’œil s’humidifie d’une perle d’émotion

Scintille d’un liquide cristallin

Coule le long de sa joue

en saccade hésitante

Continu ça course escorter des suivantes

Rejoignent le creux d’une fossette

A la Commissure des lèvres

Légèrement entrouvertes

Un soupire inaudible s’en échappe

La goutte finit sa course incertaine

A la pointe du menton, chancelante

Se fige un instant hésitante

Poussière d’humanité en suspend

L’attraction se faisant plus pesante

Ce décroche s’écrasant au sol en corole

Un espoir disparait à jamais

Dans le pur éclat d’une larme

Ne laissant paraitre à la fin

Que cet instant présent

La poésie, un souffle de magie

L’esprit vaisseau vers l’infini

Un mirage enfanté par la soif

Un vers à la foi sinon rien

Merci ! 

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..