Esmeralda

Quelque part, au milieu des flots,
Une île secrète, toujours vierge
Du joug impitoyable des hommes.
Jamais vue, jamais trouvée,
Elle fleurit, inviolée.
Ce n'est pas qu'elle se cache,
Qu'elle se dissimule :
Mais la nature a ses raisons
Que les hommes ignorent.
Des arbres comme des montagnes,
De l'eau d'un bleu pur, irréel
Pour nous, les hommes.
Les animaux vont et viennent,
Ils ne manquent de rien,
Pas même de soleil :
Car ils aiment l'île,
Et l'île les aiment.
Mais viendra un jour un bateau,
Un avion, ou je ne sais quoi d'autre :
Un jour viendra l'homme.
L'île ne sera plus vierge,
Elle sera salope :
Et dans son ventre putride
Grandira cette maladie que nous sommes.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal

EB Sticky Cookie Notice

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure expérience. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez leur utilisation.