Esmeralda

Je nage dans le brouillard, merde, il fallait donc en arriver là, couler si profond, se perdre si loin.
Les enfants, je ne suis pas moralisateur en temps normal, mais là je vous le dis : l'amour c'est dangereux.
Vous vous en moquez et vous avez bien raison...

Je suis triste, je suis en colère. Plein de viles mystères.
En vrai, je vais bien, mais au dedans, le chaos règne en despote et m'interdis la vie.
Je voudrais tout tuer pour renaître et respirer l'air pur.

Tel un homme je vis, je meurs, et je rêve
De jours meilleurs, près de toi, mon amour.
Je me lève et j'ai peur, je meurs car sans trêve
je porte sur moi le fardeau du doute, lourd.

Je construis des châteaux de rois et de reines
Dans le sable du désert de mes espoirs.
Tous dansent et s'amusent tard dans le soir
Tandis que je tue les minutes sereines.

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal