baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

ME TAIRE M’ENTERRE

Tant que je serai sur terre

Je ne pourrai pas me taire

Mes mots seront peut être terre à terre

Mais je les sortirai toujours de terre.

Même si je suis par terre

Couché face contre terre

Du fait de mon caractère

Je refuserai de me taire.

Car me taire m’enterre

La comédie m’exaspère

Et les langues de vipères

Me déclarent la guerre

Parfois, je me dis « tais-toi,

Laisse tomber et rentre chez toi,

Ne crie pas, tout, sur les toits »

Mais ensuite je me dis « t’es toi ».

Oui, je suis Tony SEMPAIRE

Je porte le nom de mon père

Un père qui fut pour moi un repère

Un père dont les mots étaient prospères.

Je ne veux rien vous cacher

Permettez-moi de me lâcher

Je vous dirai tout et sans tricher

En quelques mots, je vais tout cracher.

Parlons peu mais parlons bien

Je suis un Guadeloupéen

Chez nous, il y a beaucoup de chrétiens

Mais aussi pas mal de comédiens.

La plupart d’entre eux se soulève

Face aux situations qui nous achèvent

Ils nous font croire que cela les énerve

Et pourtant, regardez qui crève ?

J’ai envie d’écrire

Sur les faits qui me déchirent

Et j’étalerai tous mes souvenirs

Pour le meilleur comme pour le pire.

Je suis un rebelle

J’ai des idées nouvelles

Je m’insurge car les initiatives exceptionnelles

Vont tout droit à la poubelle.

Je milite pour le bio

Que l’on mange chez mamie Mio

Car nos os sont plus costauds

Et nous allons moins souvent à l’hosto.

Parler, conduit tout droit vers un mur

Certains me disent qu’il me faut une armure

Mais si mes mots sont assez mûrs

Ils m’aideront à franchir ces murs.

Je vais y peindre tous mes cris

Quitte à en payer le prix

Les passants seront peut être surpris

Mais au moins, tout sera dit.

Je choisis bien mes mots

Pour éviter le cahot

Cela vous paraitra peut être idiot

Mais sachez que mes mots guérissent mes maux.

Le silence est aussi un langage

Il traduit la voix de ceux qui s’engagent

Et les acclamations qui s’en dégagent

Elles représentent à elles seules ce langage.

Pour apprécier la prestation des acteurs

Il faut se taire dès l’instinction des projecteurs

Mais, le silence des spectateurs

Fait tout de même d’eux des acteurs.

Certains élus parlent pour se taire

C’est une tactique élémentaire

Ils font plusieurs commentaires

Sans jamais résoudre le mystère.

Ils sont souvent à la télé

Pour nous faire part des nouveautés

Qui existaient déjà depuis l’été
Mais qu’ils rebaptisent comme nouveaux nés.

Ils se taisent en insistant

Sur le fait que rien ne sera comme avant

Ce soir, disent-ils, c’est le bon moment

De tout lâcher sans prendre de gant.

Mais, ils nous sortent tous le même refrain

Ils disent avoir desserré les freins

Pour que le progrès ne soit plus un frein

Et pour un avenir plus serein.

On me dit que j’aurai des ennuis

Si mes propos ennuient

Mais même si mes carottes sont cuites

Mes idées ne prendront pas la fuite.

Me taire comme si de rien n’était

Je le vivrai avec regret

Vis-à-vis de tous les sujets

Qui sont utiles à notre progrès.

Me taire m’enterre

Je refuse de le faire

Car se taire est amer

Pour tous ceux qui ont milles choses à faire.

Tony SEMPAIRE

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok