Esmeralda

Ô mon cœur ! Ô mon cœur ! Vieux lâche !

Viens ici, répugnante tache !

Expose-toi !

Montre-moi, ton sale visage

Montre-toi, toi qui n’es pas sage

Dis-moi pourquoi ?

Aller viens, sort de ta cachette

Sort de ton terrier, sort ta tête,

Viens, viens me voir

Je t’attends, affreux misérable,

Je t’attends, chose épouvantable,

Donc sort du noir

Alors jailli de ton trou sombre,

Alors bondi, surgi de l’ombre

Aurais-tu peur ?

Peur de mon immense main blanche,

Qui fouette aussi fort qu’une branche,

Mon pauvre cœur ?

Viens-là, tais-toi, maudit sadique,

Subi mon joug, vil hérétique,

Toi sous ma peau,

Que je voudrais jeter par terre

Te rire au nez d’un rire austère

Hideux crapaud.

Approche, gouffre gigantesque,

Viens-là, dévot cauchemardesque,

Ciel hivernal.

Grand monstre de douleur, vieux lâche !

Viens ici, répugnante tache !

Cœur infernal !

Merci de laisser un commentaire !

1000 caractères restants


Message!

Avant de partir laissez un petit commentaire svp.
L'auteur du poème serait ravis de vous lire!
Merci. 

image vos poemes

x

Copyright © 2006 / 2021 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés  CopyrightFrance.com         

      sitemap website structure web organization flat icon 512 Plan du site      Créé par  Thierry.M..

Information légal

EB Sticky Cookie Notice

Afin de vous offrir une service optimal, ce site utilise des cookies.

Ce site utilise des cookies pour assurer la meilleure expérience. En continuant à utiliser ce site Web, vous acceptez leur utilisation.