baniere vos poemes

1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 Rating 0.00 (0 Votes)

 

*Poème écrit en Mars 2014*

Les mots sont des trésors que nous a légués l’Histoire,

Qui, à travers les temps, furent les meilleurs témoins

Des guerres, festivals, et fléaux aléatoires,

Des jours qui furent beaux, et ceux qui le furent moins ;

Les mots ont assisté avec peine et conscience,

Muets et impuissants, défendus d’intervenir,

A l’Homme florissant, qui, effleurant la brillance,

Fuyant la barbarie, se vit y revenir ;

Les mots ont vu l’Homme sous chacune de ses formes,

Animal ne vivant que pour sa progéniture,

Guerrier intrépide, parent de mille Réformes,

Et artiste voué aux charmes de la nature ;

Les mots ont vu l’Homme passer de bête à savant,

Puis de savant soudain, replonger dans l’ignorance ;

Les mots ont vu l’Homme, dénudé auparavant,

Se parer d’or et d’armes, de haine et de vengeance ;

Les mots ont, malgré eux, servi d’outils à torture,

Pire fouet des esclaves, des juifs pires ghettos,

Eux seuls peuvent former d’inguérissables blessures,

Plus brûlants que le feu, plus coupants que le couteau ;

Les mots furent auteurs de déclarations de guerres,

De panneaux empêchant ceux dits « hommes de couleur »

D’inspirer du même air, de boire du même verre

Que ceux qui par les mots ont su semer la douleur ;

Les mots n’y purent rien ; en dépit de leur sagesse,

De leur capacité à adoucir tous les maux,

Ils durent lâchement semer horreur et bassesse

Sur des lèvres viles, à la une des journaux ;

Mais les mots ont aussi su accomplir leurs prouesses

Grâce à ceux d’entre nous qui purent voir leurs prodiges

Et qui nous ont offert, pour calmer notre rudesse,

Quiétude et volupté par l’art des mots qu’ils rédigent ;

Les mots ont embrasé les francs serments de Shakespeare,

Ils ont élucidé les pensées d’Aristote ;

Ils furent à l’Homme de tout oppresseur les pires,

Mais bien souvent aussi, l’ont défait de ses menottes.

 

Commentaires   

0 #2 Apprenti de lEternel 21-06-2017 14:21
Citation en provenance du commentaire précédent de Clarence :
J'ai lu beaucoup de poèmes dans ma vie. Rare fût ceux qui t'égales. Génie


Je te remercie Clarence :-) :-) :-)
Citer
+1 #1 Clarence 18-06-2017 00:49
J'ai lu beaucoup de poèmes dans ma vie. Rare fût ceux qui t'égales. Génie
Citer

Ajouter un Commentaire

Merci de lire les conditions générales d'utilisation avant de poster un commentaire.

Code de sécurité
Rafraîchir

Copyright © 2018 Vos poèmes(partage de poèmes) - Tous droits réservés CopyrightFrance.com        

Created by Thierry.M..

Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok